fbpx
Contexte

En 2014, l'hôtel W Montréal a effectué des rénovations majeures dans chacune de ses chambres ; 152 au total. Le procédé avait pour but de maintenir les standards de leur établissement et de la marque Marriott Hotels.

Le Problème

Bien qu’une grande importance ait été donnée à la rénovation complète des chambre, incluant les salles de bains, le W a décidé de ne pas retirer les baignoires. Ils jugeaient qu’elles étaient encore fonctionnelles et avaient une belle apparence. De plus, ils avaient investi beaucoup d’argent dans ces bains. Ils ont toutefois dû faire face à quelques défis :

  1. Quand les rénovations ont été complétées, il était évident que quelque chose n’allait pas. Le bain avait perdu son lustre et son éclat. Cela le faisait paraître vieux et ne remplissait pas l’objectif de rafraîchir le look de la chambre dans son ensemble.
  2. Une décision devait être prise à savoir si l’on devait ou non remplacer les bains, ou alors trouver un moyen de recycler et prolonger la durée de vie des baignoires. Note : la baignoire originale, installée 14 ans auparavant, avait coûté environ $6,000 par chambre à l’hôtel. Des bains avaient étés installés dans 97 des 152 chambres.  
  3. Le Directeur de la Maintenance a reçu un budget de $600,000 pour trouver une solution aux problèmes mentionnés plus haut. 
  4. Il fallait prendre en considération le temps d’indisponibilité de chaque chambre et le temps nécessaire pour compléter le projet. La direction a donné trois ans au Directeur. Si on prenait la décision de remplacer les baignoires, ce serait considéré comme une rénovation majeure. Cela signifierait qu’un étage complet serait entièrement fermé. 
  5. Quelle que soit la solution sélectionnée, les besoins des clients devaient être pris en considération : le bruit, la poussière et les odeurs de produits chimiques ou de matériaux devaient être réduits au minimum ou complètement évités.

 

Fournir la Solution

À notre avis, il n’était pas nécessaire de se débarrasser des bains originaux à $6,000. Ils étaient encore en très bon état, mais avaient simplement perdu leur éclat avec l’usure normale. Les problèmes de l'hôtel W allaient être résolus en refinissant les baignoires avec nos produits et services.

 

Après avoir effectué un test sur un de leurs bains et l’avoir montré à la haute direction, ils ont étés à même de constater comment nous pouvions raviver l’apparence et l'éclat de leurs baignoires. Le mieux, c’était qu’aucun client ne pouvait s’apercevoir que des travaux étaient en cours, puisqu’il n’y avait pas d’odeurs désagréables ou de bruit excessif. Ils ont décidé d’aller de l’avant avec la proposition de réémailler les 97 bains.

Nous avons travaillé principalement avec les équipes de la maintenance et de l’entretien ménager pour planifier les travaux dans les temps de faible occupation. Cela minimisait les pertes de revenus de l’hôtel tout en nous permettant de compléter (en moyenne) de 3 à 5 bains par semaine.

Résulats

Au final, Durabath a été en mesure de fournir les résultats suivants :

  1. Notre solution a coûté un total de $106,530. Nous avons pu faire économiser $493,470 à l’Hôtel W Montréal.
  2. En évitant des rénovations majeures à ce moment, nous les avons aidés à recycler 97 bains parfaitement fonctionnels.
  3. Au lieu d'une fenêtre de 3 ans pour les travaux, nous avons pu refinir tous les bains en un an.
  4. En évitant des rénovations majeures, nous estimons avoir aidé l’hôtel à gagner $228,000 $ en revenus (sur une période de 3 ans).
  5. Le dérangement occasionné auprès des clients a été minime. Notre solution était sans odeur et n’a pas produit de poussière excessive ou causé d’éclaboussures de peinture.

En résumé, l’hôtel W Montréal a pu couper ses coûts en capital de 84 % sans affecter son niveau de services.